Antigua et la folle ascension du volcan Acatenango – GUATEMALA

Bonjour les ami(e)s!

Il faut que je me remette dans le bain pour écrire cet article, j’ai quitté le Guatemala depuis presque une semaine déjà, un passage de nouveau par le Mexique qui m’a fait beaucoup de bien et me voilà arrivée au Brésil à Rio de Janeiro depuis 3 jours! Déjà beaucoup de choses à raconter évidemment mais patience ça arrive, step by step …

Je vous partage au passage la musique que je suis en train d’écouter en écrivant ces lignes histoire de me remettre dans l’atmosphère au plus proche de la Nature que j’ai longuement ressenti et éprouvé au Guatemala…

Je vous invite à l’écouter tout en me lisant si le cœur vous en dit.

 ANTIGUA

On m’avait dit qu’Antigua était une ville à découvrir et en effet je n’ai pas été déçue! J’y suis restée peu de temps mais suffisamment pour m’imprégner de la douce atmosphère qui y règne. Cette ville qui s’étend à l’est du Lac Atitlan me fait « physiquement » penser à San Cristobal au Mexique pour le côté maison basses et colorées, ses ruelles anciennes et pavées entourée de montagnes  à la différence près (et pas des moindres!) qu’elle est beaucoup moins « colonisée » et « à la mode » que ne l’est San Cristobal qui regorge de restaurants, d’hôtels et auberges de jeunesse en tous genre pour la pléthore de backpackers qui foulent ses trottoirs!

IMG_0807IMG_0672 (2)IMG_0816IMG_0853IMG_0846IMG_0841IMG_0861

Les habitants sont chaleureux et d’une profonde gentillesse qui mérite d’être soulignée à la différence des tensions que j’avais pus ressentir (et à juste titre il me semble…) sur le lac entre les Guatémaltèques et la faune de touristes qui s’y déploie.

Et puis il y a aussi cette énergie si particulière que provoque la présence de nombreuses ruines et autres lieux de cultes et de prières, vestiges d’une civilisation aujourd’hui disparue mais dont l’existence demeure toujours dans l’Invisible…

IMG_4335

Le volcan Acatenango

Le désir de me rendre dans cette ville était aussi lié à ce défi que je m’étais mis en tête de réaliser depuis que j’avais entendu parler par quelques personnes rencontrées sur le lac de cette escapade aussi rigoureuse et difficile que belle et précieuse.

L’ascension du volcan Acatenango qui culmine à 3976m !

IMG_0806 (2)
Vue d’en bas …

Rien de plus facile pour concrétiser cette envie, toutes les agences de tourisme de la ville vous propose le pack suivant: Grimpette la journée ( 5 ou 6h), une nuit sous tente là-haut, debout très tôt le lendemain matin pour terminer de cheminer (2h) jusqu’au sommet et assister au levée du grand Soleil si par chance les nuages sont absents ( ce qui n’a pas été le cas pour nous..) puis redescente dans la matinée.

On vous emmène au pied du volcan, vous fournit de quoi manger et dormir, puis il vous faudra prévoir votre eau (4L sont préconisées…) et des vêtements chauds parce que là-haut ça caille sec qu’on se le dise! En revanche tout cet équipement à porter c’est pour votre pomme! D’ailleurs malgré les kilos supplémentaires, je préfère ça plutôt que ça soient des chevaux ou autres mules qui s’y collent et s’esquintent à grimper avec tout notre bardas dans les pattes!

J’entame donc la montée avec au moins 10kg sur le dos! Trop peur de manquer, me voilà partie avec pas moins de 6L de flotte! A mi-parcours, mon guide très gentiment me propose de me décharger de quelques litres … adorable. Oui merci!

Parce que je vous le dis, ça grimpe RAIDE!

Et à de nombreuses reprises je me sens un peu comme ça(!!!)…

3098178471_1_9_GjHgB3ab

Les premiers kilomètres nous cheminons dans de la terre meuble et granuleuse, j’ai l’impression de marcher dans du Benco! Je transpire comme pas deux, j’avance lentement (mais sûrement!) jusqu’à ce que peu à peu je sente mon corps commencer à prendre son rythme  dans cet effort de longue haleine.

Petit à petit nous prenons de la hauteur et les arbres, la forêt tout autour de nous commence à se faire de plus en plus dense et plus j’avance, plus l’émotion grandie. Nous marchons aux côtés d’arbres centenaires au moins dont certains sont de véritables colosses aux racines profondes et étendues et aux troncs massifs. Je pense soudainement aux éléphants…Je pense aussi à ces génération d’humains qu’ils ont du voir passer, à ce Monde en mouvement perpétuel.

Les arbres comme les animaux sont les gardiens de la Terre.

Et nous humains, infimes petites machines infernales au milieu de ce grand Tout devrions avoir l’humilité, la reconnaissance et le devoir de la protéger. Je sens ma conscience grandir, ma sensibilité s’accroître pour tout ces questionnements. Ma rage et ma violence aussi face à ce Monde que nous faisons littéralement tourner à l’envers. Où les valeurs s’inversent et les destructions écologiques, humaines (personnelle ou de masse), animales ne cessent de croitre…

Vers où allons-nous? Vers quoi courrons-nous? Après l’argent, le temps, la réussite?  Tout ce que la société nous fait croire depuis des lustres qu’il est nécessaire de faire et d’avoir pour EXISTER.

Voilà tout ce qui tourbillonne dans ma tête en même temps que cette marche qui me demande une grande endurance et une résistance impitoyable face à mon mental, mes jambes et mon dos surtout (Merci le sac trop lourd! D’ailleurs mes sacs sont toujours lourds… c’est révélateur de pas mal de choses n’est-ce pas … ?) qui menacent de m’abandonner là au prochain virage(!) je puise tout mon courage (j’aime ce mot *courage* – dedans il y a RAGE!) et ma force dans cette énergie que tout autour les arbres puissants et généreux déploient.

Je me sens connectée à eux, je sens leur énergie, leur souffle et toute la vitalité qui les anime,cette sève qui palpite. Je les sens uniques et vivants.

Je m’accroche à eux lorsque par moment j’ai l’impression que je ne peux plus avancer. Ils m’aident à continuer, me communiquent leur force, leur vigueur me porte et m’encourage. Cette synergie me bouleverse profondément et je sens monter les larmes d’émotions à plusieurs reprises à en frémir de la tête aux pieds.

Je vais bientôt faire partie de ces gentils « illuminés » (ouais c’est bien souvent comme ça que l’humain « basico-basique » les regarde, non ?) qui embrassent et prennent les arbres dans leurs bras! Figurez-vous que ça m’arrive de plus en plus…

« J’ai mis mon dos nu à l’écorce, l’arbre m’a redonné des forces tout comme au temps de mon enfance… »

– Ma longue dame brune BARBARA –

Mes arbres maîtres

IMG_0681IMG_0802 (2)IMG_0803 (3)IMG_0804 (2)IMG_0801 (2)IMG_0690IMG_0689IMG_0692IMG_0680IMG_0687IMG_4327

C’est vrai je dois avouer avoir toujours un fond de tristesse qui m’envahit quand je me sens devenir de plus en plus sauvage et fermée face aux humains, du moins au groupe d’humains « lambdas » peu ou carrément pas connectés à ces réalités.

J’ai la sensation de ne trouver ma paix que dans ma connexion à la Nature, celle que je considère de plus en plus comme une vraie Mère avec ce besoin de plus en plus exacerbé de silence et de recueillement, cette félicitée qu’elle me procure avec toujours ce lien aux animaux dont la compagnie jamais ne me lasse…

Je m’exclue parfois moi-même des Autres pour ces raisons. Toujours ma solitude nécessaire et tourmentée. Je dois apprendre à dealer avec cela. Avoir la coupable sensation de préférer souvent l’animal et le végétal à l’humain. Ce constat là me cause souvent des peines passagères mais récurrentes. Cela étant je n’ai jamais pu me forcer à aller contre mes ressentis. J’aimerais juste trouver mon Equilibre et l’Harmonie entre ces mondes desquels j’appartiens.

lemon-tree-21
Image extraite de ma série *LEMON TREE* à voir sur mon site: www.adeleleroux.com

 

Dormir en face du volcan FUEGO qui est toujours en activité est une expérience incroyable!

IMG_0733 (2)

IMG_0729 (2)IMG_0796 (2)IMG_0752 (2)IMG_0693 (3)IMG_0713 (2)

 Entendre la respiration profonde de la Terre qui crache cette matière rouge et ardente, comme autant de petites ou grandes jouissances que le volcan exulte. L’immuable chant des profondeurs. Je pensais aux baleines et à leur souffle sacré qui est bien de la même substance ici, une émanation divine.

IMG_0786 (2)

IMG_0784 (2)
Cet adorable chien libre accompagne souvent les groupes dans cette ascension. Il a été à nos côtés pendant toute l’aventure.

IMG_0795 (2)

IMG_0758 (2)
5h du matin. Bientôt le sommet!

IMG_0757 (2)

IMG_0776 (2)
Et voilà!

Cette montée du volcan a été une belle épreuve.

Dans « épreuve » il y a « preuve », je ne sais pas encore de quoi elle retourne mais enfin …  Ça a été dur, beau, émouvant, fort, éprouvant.

Et si c’était à refaire, j’y cours pour tout ce surpassement de soi et cette Beauté imprégnée au rythme de mes pas…à pas.

(Avec toutefois un peu moins de moins de charges dans le sac de préférence…!)

******

Comme je vous le disais en début d’article, je suis donc au Brésil depuis quelques jours maintenant. Je découvre Rio à mon rythme car revenir dans une grande ville comme celle là après deux jours de voyages pour y parvenir plus laisser derrière moi un bout de mon cœur et de ma vie de ces derniers mois, m’a littéralement assommée!

Mais je garde pour le prochain écrit les rencontres, découvertes, sensations et émotions que ce nouveau saut dans le vide m’a procuré!

Je suis exactement là où je dois être.

IMG_0890 redim(2)
La célèbre plage de Copacabana

Je vous laisse en poésie sur l’exquis des mots de Byron et je vous embrasse de tout cœur!

Adèle

Il existe le plaisir des forêts encore vierges Il existe l’enchantement de la grève déserte Il existe un monde qu’aucun homme n’a foulé Ce sont les rives de l’océan qui nous bercent de mélopées. Je ne méprise pas les hommes, mais je préfère la nature.

– Lord Byron –

Publicités

3 réflexions sur “Antigua et la folle ascension du volcan Acatenango – GUATEMALA

  1. Guatemala je t’aime, Antigua je t’aime d’amour…
    J’y suis allée 3x en l’espace d’un an. Je m’y sens chez moi! On me surnomme « fille d’adoption ». J’ai une famille là-bas, papa, mama y dos hijas… J’ai quelques amis avec qui je communique régulièrement. Le Guatemala c’est aussi la culture ou devrais-je plutôt dire les différentes cultures. Les mayas colorés, pour qui j’éprouve une grande admiration. Peuple travaillant, persévérant et très fier. J’aime me rendre dans les villages, m’asseoir sur les perrons des églises et juste regarder la vida se dérouler…..

    J’ai aussi fait un texte mais court sur mon blogue. J’aurais trop de chose à dire. Mais te lire me donne envie d’aller ajouter quelques choses à mon texte….

    Merci d’avoir partagé avec nous, tu fais ma journée !!

    Aimé par 2 people

    1. Héhé super si j’ai fais ta journée 😉 ! Merci pour ton message c’est un joli agrément que tu apportes sur ce en effet très beau pays! En ce qui me concerne je n’y suis pas restée très longtemps, c’était un peu un étape transition pour moi en revanche ça m’a donné envie d’y retourner et de me plonger un peu plus en profondeur dans cette belle culture et les trésors dont elle regorge 🙂 !!!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s