On the road of my life

jaguareye
The eye oh the Jaguar / Californie, U.S.A-  Octobre 2016 (La tâche sur le visage est une ombre, don’t worry!)

Bonjour à tous,

– Ah une revenante se diront certain(e)s ! –

Oui un peu, je sais … sorry!

Ce mois de septembre passé m’a fait braver et traverser bien des tempêtes intérieures et en toute honnêteté je n’avais pas cœur à publier par ici.

Cela étant, ce genre de moment est aussi grandement nécessaire à toute sorte d’éclosion, de changement, d’avancement et ma foi, hormis l’aspect peu agréable sur le moment les graines germées valent bien la peine d’être semées …

Aujourd’hui je crois que j’ai envie de bouleverser les programmes !

Je terminerais au coup par coup de vous conter ces dernières semaines de voyage brésilien et autres histoires qu’il me tient à cœur de vous livrer mais pour l’heure j’ai envie de partager avec vous mes expériences grandissantes sur ce chemin d’élévation de l’être de plus en plus exponentiel, celui où j’aspire à devenir Qui Je Suis, Qui J’ai Envie d’Être et la Vie qu’il me plaît à mener.

khkkhkjkjkjljkkjkj

Oui bon … blabla!

(La formule paraitra peut-être un brin pompeuse exprimée de la sorte pourtant je ne vois guère comment traduire ma pensée autrement!)

Pour cela le cheminement est long. C’est la route de toute une vie finalement. Il y a bien des barrières à franchir, de celles qu’on s’impose soi-même en passant par les normes et conventions dans lesquelles la société et/ou notre entourage voudrait bien nous faire entrer.

Oui… mais non!

Indocile je le suis de plus en plus à mesure que ma conscience s’éveille et se positionne face aux absurdités d’un monde dans lequel sous certains aspects- et Dieu sait que je suis loin d’être la seule –  je ne me retrouve aucunement (politique, médias, industries, relations humaines, santé, éducation – liste non-exhaustive…)

img_2646-3red

Bien sûr, un sentiment d’impuissance certain face à ce grand fatras de l’existence et de la tournure plutôt sombre dans lequel s’enlise peu à peu une partie de notre (in?)humanité … (S.O.S Détresse amitié bonjour, sinon on s’marre un coup ou bien… ? )

Or dans un même temps, je sens poindre en moi une foi viscérale, une sorte d’espoir lumineux, l’élan d’aller de l’avant et d’y croire. Plus que jamais continuer de voir la Beauté partout où on peut la dénicher et croyez-moi qu’elle existe en toute chose, pure intense et dénudée.

Le rayon d’un dernier soleil, les mots tendres d’un(e) ami(e), le sourire d’un inconnu, l’élan sauvage du cerf qui se montre aux regards, le bruissement des feuilles dans le vent et même la douceur piquante des douleurs traversées … Ce Tout n’est qu’une expérience qui nous aide à grandir encore et encore.

A bras le corps et plus que jamais, j’emprunte ce chemin de Beauté et d’Amour.

A travers mes mots, mes images, mes chants. A travers ma foi en cette existence divine et sacrée, mon feu brûlant et ma soif inaltérable de vivre haut et fort. A travers mes yeux, mon cœur, à travers les mondes invisibles qui s’ouvrent à moi dont je me sens transmetteuse, ma puissance féminine grandissante à la recherche de sa synergie masculine, cheminement grandissant en quête des plus hautes cimes de paix et de lumière.

kjtgjzrjzlkihjkyhik

Pour l’heure, j’ai repris la route.

Dans un but bien précis dont je ne peux dévoiler la raison ici, j’ai retraversé l’Océan direction la Californie depuis presque une semaine maintenant. Débarquée à San Francisco puis dès le lendemain en route pour la campagne silencieuse et sauvage à l’est de Sacramento où j’ai été accueillie à bras et cœurs ouverts dans la famille d’amis de mes parents.

Passer du temps au cœur de l’essentiel quelques jours durant, une cabane en bois nichée secrètement au milieu des arbres, une respiration automnale.

Et puis, reprendre le mouvement.

A la poursuite d’un chemin lumineux.

Je tâcherais d’écrire dès que possible.

edkjzrkzkfjhlksedjkgkjghdssqldkjkjkjojzelkl

Avec tout plein d’amour dedans en vrac et dans tous les sens …

Adèle

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réflexions sur “On the road of my life

  1. Bonjour Adèle,
    Ainsi à peine arrivée ,te voilà déjà repartie…….et pas à côté!!!!!
    Tu vas où ta quête te mène et tu as sans doute raison car la vie est bien courte, il faut la vivre tout simplement sans perdre de temps.
    Je te souhaite de trouver là-bas tout ce que tu cherches, en toi et à côté de toi.Je te promets de te suivre pas à pas et d’avoir régulièrement une pensée très émue pour ma petite « Adéline » de l’autre bout du monde.
    Bonne chance à toi que j’embrasse très fort.
    Jacqueline

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s